AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 

 Make my heart go haywire ~ Lukamy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

avatar
Luke Drake

★ messages : 389
Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦ Mar 5 Déc - 1:58    

Amy & Luke
Make my heart go haywire
She's everything I wanted to say to a woman but couldn't find the words to say. She's got whatever it is I don't know what to do. Because every time I try and tell her how I feel. It comes out "I love you"

Je paraissais particulièrement optimiste, comme si rien ni personne ne saurait nous arrêter désormais, mais au fond, me lancer de la sorte, plonger tête première en proposant à la jeune femme de commencer une relation qui dépassait l’amitié me faisait peur, parce que je faisais preuve d’une audace dont jamais je n’avais fait preuve précédemment, parce que j’étais terrifié à l’idée que malgré tous ces signes qui me prouvaient le contraire, elle vienne à me repousser, et que je me retrouve là, comme un idiot, le coeur brisé. Certains pourraient trouver que c’était trop tôt pour parler de coeur brisé, mais j’avais le sentiment que si les choses ne fonctionnaient pas au mieux entre nous, c’était ainsi que je me sentirais. Malgré le peu de temps que nous nous connaissions, il n’en demeurait pas moins qu’imaginer ne pas recevoir ces messages à toute heure de la journée, même si ce n’était que pour me raconter un petit incident, ou me mentionner que sa journée était ennuyante et que je me devais de la divertir un peu. Est-ce que j’exagérais ? C’était possible, même si en ce moment, je n’en avais pas l’impression, et que l’idée de la perdre me terrifiait à présent. Par contre, j’étais capable de ne pas voir que du négatif, faisant en sorte que lorsque la jeune femme vint à me dire qu’elle partageait mon ressenti, qu’elle ne voulait pas que le tout s’arrête, je pus tenter de m’en rassurer, esquisser un sourire timide, n’osant toutefois pas ajouter quoi que ce soit pour le coup. Cela donna alors l’occasion à la jeune femme de commenter ce rendez-vous, qui prenait une tournure plus qu’agréable, encore plus que j’aurais pu l’imaginer, voire même le rêver. Évidemment, j’avais souhaité au plus profond de moi-même qu’à un moment ou un autre, les choses prennent une telle tournure, que nous puissions nous rapprocher de la sorte, mais aussi rapidement, de façon aussi fluide, certainement pas. Après, il était clair que je n’allais pas m’en plaindre, d’où le fait que je ne me fis pas prier de sourire doucement, venant approuver silencieusement ses propos. Puis, mon sourire se fit encore plus beau, encore plus large quand elle vint à déclarer officiellement, d’une certaine façon, que son coeur était désormais pris, tout comme le mien d’ailleurs. Mais avant que je ne puisse le lui mentionner - bien que ce soit là une évidence - Amy vint à poser ses lèvres sur la miennes de nouveau, et clairement, je ne sus lui refuser ce nouveau baiser, me permettant même de le prolonger. Combien de temps ? Je ne saurais le dire par contre. Tout ce que je sus, c’est que j’y mis fin que lorsque nous fûmes apparemment à bout de souffle, lorsqu’il fut normal et naturel de se détacher l’un de l’autre. Après, ce ne fut pas pour autant que je ne la gardai pas contre moi, me permettant même d’appuyer doucement ma tête sur la sienne, remarquant alors que nous étions en haut de la grande roue, là où nous pouvions commencer à voir les premières percées rosées du coucher du soleil. Est-ce que ce moment aurait pu être plus parfait que ça ? Quelque chose me disait que même si nous avions fait tous les efforts du monde pour y parvenir, nous n’y serions pas arrivés. Le coeur léger, heureux, je m’octroyai même la permission d’y aller pour une petite plaisanterie, demandant alors, avec un sourire espiègle aux lèvres:  « Ça veut dire que j’ai le droit de t’appeler ma petite-amie alors ? » C’était complètement puéril de lui demander ainsi, supposant que ç’allait de soi, mais étrangement, j’avais cette envie de le lui demander, comme si je me devais de confirmer avec moi-même que tout cela était bien réel, et non pas juste un magnifique rêve auquel je refusais de mettre fin.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I found a woman, stronger than anyone I know + she shares my dreams, I hope that someday I'll share her home + I found a love, to carry more than just my secrets + To carry love, to carry children of our own - Perfect
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.jeunforum.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-a

avatar
Amy Sherman
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 594
Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦ Mar 5 Déc - 3:34    

Luke & Amy
Make my heart go haywire

J'étais comme attirée. Toujours plus contre lui, et je n'avais clairement pas pu me retenir de l'embrasser une nouvelle fois. Et cela me procurait un tas de frisson, me parcourant de partout. Plus nous avancions, à petit pas, plus j'avais cette sensation inconnue qui m'envahissait. Et je n'en avais pas peur, je la laissais continuer son chemin, comme je le faisais avec Luke. C'était étrange. Parce qu'au fond... C'était très rapide. Trop rapide même. Mais cela me semblait normal. Parce qu'avec lui, tout était si simple. Je ne faisais pas tant attention a mes paroles, à mes dires, quand j'étais avec lui, ou même encore quand je lui parlais de tout et de rien sur mon téléphone. Parce que j'aimais simplement passer du temps, réel ou virtuel avec lui. C'était simple, je savais ce que je voulais, et c'était tellement naturel que je ne m'en sentais pas tracassé le moins du monde. Et je ne pense pas que personne ne puisse comprendre. Nous étions dans notre bulle, une bulle qui grandissait depuis ce petit temps que j'avais passé aux urgences pour cette écharde. Et aujourd'hui, je remerciais ma maladresse légendaire.
Nous nous reculions légèrement, manquant surtout d'air, mais restant toujours aussi proche, puisque je venais poser ma tête contre son épaule et lui vint réenchérir en calant sa tête contre la mienne, doucement. Puis, l'air de rien, une question se promena à mes oreilles, retroussant une nouvelle fois mes lèvres pour un énième sourire. N'était-ce pas évident ? Après ce que je lui avais dis ? Ou lui aussi voulait une confirmation, comme j'avais pu le faire précédemment. Surement était-ce cela même. « Je pense que la réponse est oui Luke. » Je ne m'attardais pas tant que cela sur ce fait. Je pense qu'a ma voix, on pouvait bien réaliser que j'étais heureuse de ce fait, et que rien ne pourrait changer ça. J'attendais sagement de voir ce que cela donnerait, car je ne voulais pas me précipiter, ni même me donner de faux espoir -bien que je n'en ressentais aucune peur ou stress-. Je regardais la vue, c'était simplement magnifique. Installée comme ça, je pourrais contempler l'horizon en tout temps. Je restais silencieuse, à juste... Apprecier, le moment, a calmer mon excitation qui, je le pensais fort, aurait pu faire lacher mon coeur -bien que je n'étais pas cardiaque-. Je caressais sa main du bout du doigt, doucement, reprenant une respiration on ne peut plus calme après un moment. Je ne l'empêchais aucunement de parler puisqu'apres un moment j'en vins malgré tout à lui dire : « Je passe une formidable soirée à tes côtés... » comme pour affirmer que c'était le cas, pour lui montrer que pour le moment, j'appréciais le tout. Et j'en avais besoin de cette soirée, qu'importe ce qu'il s'y aurait passer, j'avais eu terriblement envie de le revoir, et de remplir mon être de bonne humeur, comme je l'étais à chaque fois quand il s'agissait de lui.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I couldn’t help but ask For you to say it all again. I tried to write it down But I could never find a pen. I’d give anything to hear You say it one more time, That the universe was made Just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.jeunforum.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 389
Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦ Mar 5 Déc - 13:44    

Amy & Luke
Make my heart go haywire
She's everything I wanted to say to a woman but couldn't find the words to say. She's got whatever it is I don't know what to do. Because every time I try and tell her how I feel. It comes out "I love you"

Je savais ma question complètement idiote, destinée à plaisanter plus qu’autre chose et pourtant, lorsqu’Amy vint à me le confirmer en me répondant par la positive, je ne pus m’empêcher de sourire à un gamin à qui on vient de donner un cadeau de Noël d’avance, tout simplement ravi, même si une partie de moi ne semblait pas réaliser ce qui était en train de se passer. Après, il était clair que de vivre ce moment avec elle, c’était un cadeau, elle était un cadeau magnifique que la vie était en train de mettre sur mon chemin et que désormais, je ne voulais pas voir partir, sans aucun prétexte. Bien sûr, je ne pouvais pas prédire l’avenir, je ne pouvais pas dire combien de temps notre relation allait durer, mais il était clair que pour moi, ça ne pouvait pas être quelque chose d’un mois ou deux, un petit flirt qui n’allait nulle part. Avec Amy, je me sentais trop bien pour que ce soit aussi banal. Quelques années peut-être ? C’était un peu plus comment j’envisageais les choses avec elle, même s’il n’en demeurait pas moins qu’en vérité, quand je me projetais dans l’avenir en regardant ce coucher de soleil, je me voyais encore plus loin. Je ne disais pas que j’en étais au point de nous imaginer mariés et avec une ribambelle d’enfants, ça, ce serait carrément exagéré dans le cadre de ce second rendez-vous, mais déjà, je me voyais partager les petites choses du quotidien avec elle, qu’importe si nous centres d’intérêts étaient différents ou pas. Plutôt que de le lire sur un message, je me voyais l’écouter me parler de sa journée, regarder un film avec elle dans le canapé, la laisser m’apprendre à tricoter si jamais c’était vraiment ce qu’elle souhaitait. Bref, je ne voyais pas cette relation naissante comme un bonheur d’occasion, mais bien une façon d’enrichir ma vie, nos vies, de façon solide et durable. Naturellement, j’étais conscient que c’était là qu’un cumul de toutes ces idées que j’avais en tête et que peut-être que pour la jeune femme, la réalité n’était pas telle. Refusant de briser le moment avec mes suppositions, d’autant plus que nous ne pouvions pas planifier grand-chose de ce côté, comme nous n’avions pas planifié ce qui se passerait pendant ce rendez-vous, je gardai le silence, profitant simplement de son contact, de ce petit cocon qu’était devenu la nacelle de cette grande roue, me délectant du petit commentaire qu’elle vint à passer en souriant doucement, puis en lui répondant, à voix basse, comme si je craignais de gâcher l’ambiance si je parlais trop fort:  « Moi aussi… » J’aurais pu continuer en lui disant qu’avec elle, je me sentais bien, qu’importe ce qu’on faisait, ce qui était on ne peut plus vrai, mais ce serait me répéter, et de plus, je n’en aurais pas eu le temps, compte tenu qu’au bout d’un moment - heureusement assez long pour que nous puissions voir le coucher de soleil en sa presqu’intégralité - la roue recommença à tourner, nous emmenant vers le bas, signe que le tour était presque terminé. C’était normal, voilà maintenant plusieurs minutes que nous étions là-haut, mais quand même, j’aurais voulu que ce moment dure plus longtemps, voire éternellement. Sachant que je me devrais de m’en contenter, je choisis de simplement dire, amusé:  « Je ne verrai plus jamais cette grande roue de la même façon… », même si j’étais sérieux, puisque là, ce moment venait d’imprégner en moi un souvenir exceptionnel, un souvenir qui me ferait certainement penser à ce moment, à elle, chaque fois que j’allais la voir. Est-ce que je m’en plaignais ? Pas du tout, puisque ce n’était qu’un beau souvenir, un souvenir que je ne pourrais clairement jamais oublier.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I found a woman, stronger than anyone I know + she shares my dreams, I hope that someday I'll share her home + I found a love, to carry more than just my secrets + To carry love, to carry children of our own - Perfect
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.jeunforum.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-a

avatar
Amy Sherman
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 594
Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦ Mar 5 Déc - 18:05    

Luke & Amy
Make my heart go haywire

J'aimais le déroulement de cette soirée, bien que je ne pouvais pas prédire la suite. Malgré tout, je lui confia que j'aimais ce qu'il se passait, que je trouvais ça tout simplement... hors catégorie, puisque cela semblait irréel mais c'était tout ce qu'il y a de plus vrai. Et pourtant je me posais toujours des tonnes de questions, tout en regardant ce coucher de soleil qui était tout simplement beau à voir, n'en perdant pas une miette. Je ne savais pas si je méritais tout ça. Alors que je me pensais presque maudite, et que peut etre on pouvait trouver ça ridicule et je n'étais pas du genre supersticieuse mais je me demandais ce que le karma me réserverait après ce pic de moment heureux. Ou simplement fallait-il que j'en profite, le temps que cela irait ? J'espérais que ce temps serait assez long, bien que j'entendais bien des gens me dire que l'amour ne dure pas. Je ne les écoutais pas vraiment, puisque je voulais me faire ma propre opinion. Après, evidemment, Luke n'était pas un test ni même une expérience. Loin de là. Il était peut être trop tôt pour le dire, mais pour le moment, il était le premier qui me faisait cette effet, qui me faisait sourire en permanence, qui n'avait pas rejeté mes sentiments. Je ne pus que me sentir davantage à ma place lorsqu'il me dit alors que c'était réciproque. Cette soirée nous plaisait, et c'était tout ce qui comptait. Nous commencions doucement à descendre, nous ramenant sur la terre ferme, là où, peut être, nous reprendrions nos esprits. Cela restait à voir en tout cas, car j'étais encore sur un petit nuage, flottant tranquillement sans aucune peur de tomber de haut. J'avais une totale confiance envers le beau brun. Une confiance peut etre trop vite accordée, mais c'était un risque que je prenais, et que je me disais que je ne regretterai pas. « Ah oui ? Et moi j'en aurais plus peur. » Je me mis à rire un peu, car c'était on ne peut plus vrai. Puis, ce n'est pas un moment qui s'oublie en soit. Le lieu, cette vue, impossible que j'oublie ce rendez vous, ces baisers échangés au sommet de cette grande roue. Je ne pense qu'aucun rendez vous que je pourrais vivre rivalisera avec celui là. J'en étais presque certaine. La roue finit par s'arrêter, pour nous laisser sortir apres un petit moment. Je sortis tranquillement, suivit de Luke, avançant pour aller un peu plus loin, me retournant vers lui. « Merci pour cette belle vue. » Fis-je en souriant toujours et encore, c'était ma marque de fabrique en ce moment, toujours le sourire aux lèvres. Puis rapidement, je revins lui prendre sa main, sans la moindre once de gêne de ma part. Il apprendrait petit à petit que j'étais très collante comme fille... Enfin, câline était plutot le terme adéquat, puisque je trouvais que collant faisait un peu trop négatif, comme si on ne laissait pas respirer la personne ou qu'on espionnait tout ses faits et gestes, et ce n'était clairement pas mon cas. Puis je continuais de marcher l'air de rien, sans vraiment savoir où ça nous menerais au final.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I couldn’t help but ask For you to say it all again. I tried to write it down But I could never find a pen. I’d give anything to hear You say it one more time, That the universe was made Just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.jeunforum.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 389
Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦ Mer 6 Déc - 3:58    

Amy & Luke
Make my heart go haywire
She's everything I wanted to say to a woman but couldn't find the words to say. She's got whatever it is I don't know what to do. Because every time I try and tell her how I feel. It comes out "I love you"

Étais-je fier du fait que maintenant, Amy n’avait plus si peur de la grande roue ? Je ne saurais le dire, n’ayant aucune idée si je pouvais ressentir une certaine fierté à cette idée. Peut-être qu’en d’autres circonstances, si mon but avait été de lui montrer qu’elle n’avait aucune raison d’avoir peur, là, cette fierté aurait eu sa place, mais là, ce n’était pas le cas. Tout ce que je souhaitais, c’était passer un moment agréable en sa compagnie, considérer la vue que nous pouvions avoir de là-haut, sans attendre quoi que ce soit d’autre. Inutile de mentionner que cet instant avait dépassé mes attentes, d’où le fait qu’il était maintenant évident que jamais je ne pourrais oublier ce passage, cette soirée dans son ensemble. Alors de ce fait, je sentais que je pouvais surtout me réjouir du propos de la jeune femme, puisque cela me signifiait, en quelques sortes, qu’elle aussi avait été marquée pour ce moment, et ça, je ne pouvais certainement pas m’en plaindre. De ce fait, je me contentai de simplement lui sourire, heureux, en guise de réponse. Ensuite, mon sourire se fit encore plus large, plus présent quand elle vint à me remercier de ce moment, du paysage que nous avions pu considérer, une fois que nous nous fûmes éloignés de la grande roue, encore une fois main dans la main, comme des aimants incapables de se détacher l’un de l’autre. Étais-je pour m’en plaindre ? Certainement pas, c’était même chose impossible. Par contre, ce que je pouvais faire et dire, c’était de répondre à ses propos, à ma façon, du fond du coeur, en lui disant:  « Merci de l’avoir partagé avec moi… » Bon d’accord, c’était peut-être un peu flou, mais c’était ma façon de lui signifier que je n’aurais pas voulu le partager avec quiconque d’autre, que cet instant avait été inoubliable non pas en raison du paysage, de la grande roue ou quoi que ce soit du genre, mais parce qu’elle, elle était là, et elle me rendait heureux, comme un rayon de soleil, un trésor que je comptais chérir pour encore bien longtemps désormais. Et pour cette raison, je voulais que cette soirée continue d’aussi bon train, parce que je voulais m’assurer de la rendre heureuse du début à la fin, je me permis de lui demander:  « Que souhaites-tu faire maintenant ? » Sachant très bien que ma question semblait un peu idiote, typique de celui qui ne savait plus que faire, quoi proposer, je décidai de marquer une pause, réfléchir un bref instant, puis rattraper le coup en ajoutant:  « Tu as mangé un hot dog, tu m’as accompagné dans la grande roue, je crois bien que c’est ton tour de choisir. » Au bout du compte, j’avais décidé d’y aller avec une tournure un peu plus humoristique bien malgré moi, mais en vérité, c’était que je ne parvenais pas à être sérieux, plus maintenant. Le bonheur que je ressentais venait chasser tout ce qui était plus sombre, plus triste, me donnant certainement l’air d’un idiot par moments, mais un idiot que j’assumais pleinement d’être si c’était avec celle que je pouvais désormais appeler ma petite-amie.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I found a woman, stronger than anyone I know + she shares my dreams, I hope that someday I'll share her home + I found a love, to carry more than just my secrets + To carry love, to carry children of our own - Perfect
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.jeunforum.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-a

avatar
Amy Sherman
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 594
Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦ Mer 6 Déc - 19:48    

Luke & Amy
Make my heart go haywire

Bien que je n'avais pas eu une dure journée, prendre l'air en bonne compagnie était plus que bien pour l'occasion. Et quelle compagnie maintenant, je pouvais ne plus m'en sentir si gênée, car il était désormais plus qu'une connaissance, bien que nous devions apprendre à vivre notre relation doucement. Pas à pas, comme il l'avait dis. Et j'étais totalement d'accord. Ce tour de grande roue était certainement un souvenir qui allait rester gravé dans ma mémoire pour un bon moment, car il ne m'avait apporté que de la joie, comme cette soirée qui, pour le moment, était si simple mais si parfaite à mes yeux. Oh il ne fallait pas grand chose pour me faire plaisir. Vraiment. Je ne rêvais pas spécialement de dîner aux chandelles ou quelque chose du genre. Tant qu'on se sentait bien, le lieu et ce qu'on y faisait m'importait peu. Et là, je me sentais on ne peut plus bien, parce que j'avais une raison en plus de garder ma main dans la sienne. Parce que même si ce que nous faisions était bien banale, j'adorais cette banalité que j'avais cherché durant un bon moment. Alors, l'entendre me remercier d'avoir partager ce moment avec lui était un peu trop, bien que je ne le dis pas, signifiant qu'il n'y avait rien d'extraordinaire dans cela en hochant ma tête, que cela ne me gênait pas le moins du monde de partager n'importe quel petit moment avec lui. C'etait ma juste vision des choses, et je ne penserais certainement jamais autrement. Alors j'avançais doucement, à petit pas, profitant de chaque seconde à ses côtés, sur la promenade. Puisque dans un coin de ma tête, je n'oubliais pas que peut-être, voire meme au lendemain, je devrais héberger un petit garçon si je n'arrive pas à trouver de lieu de crèche pour lui. Ce serait certainement compliqué de réellement trouver un petit temps pour le jeune Drake avec ça, donc je profitais autant que possible.
Puis la pire question arriva. En tout cas, pour ma part. Mes choix, une activité ou autre. Aaah je détestais choisir. Et il réenchérit en expliquant bien qu'à présent, c'était à mon tour de choisir que faire durant cette soirée. Je n'étais réellement pas doué pour trouver quelque chose à faire. J'haussai bien vite les épaules. « Je préfère suivre que de donner la marche à suivre... Mais on peut juste marcher un peu, comme ça, et parler si on veut... Puis si on voit quelque chose qui nous interpelles on peut toujours décider de s'accorder une petite chose. » C'était certainement une réponse facile, mais elle me convenait franchement. Même si nous avions simplement promener le long du chemin durant toute la soirée, en discutant de tout et de rien, un peu comme à notre habitude par téléphone, je n'aurais pas vu le temps défiler, je le savais pertinamment. Donc je marchais, toujours de ce pas lent, ma main revenant entrelacer nos doigts, me rassurant qu'ainsi, je ne le lacherai pas. Il y avait pas mal de stand, en même temps, il y en avait toujours, puis le bruit, l'ambiance. Mais cela restait malgré tout agréable, c'était vivant, tout simplement. De la musique passait en fond, assez pour qu'un air me rentre dans la tête et que je fredonne doucement, en cherchant si je devais rajouter quelques choses ou trouver un sujet de discussion. Mais il n'y eut pas tant que ça de reflexion, puisque rapidement, nous passâmes devant un stand de tir, me faisant de l'oeil. « Une petite partie ? » Fis-je en lui montrant un peu timidement, comme si je n'avais pas le droit d'aimer ça.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I couldn’t help but ask For you to say it all again. I tried to write it down But I could never find a pen. I’d give anything to hear You say it one more time, That the universe was made Just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.jeunforum.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 389
Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦ Mer 6 Déc - 22:24    

Amy & Luke
Make my heart go haywire
She's everything I wanted to say to a woman but couldn't find the words to say. She's got whatever it is I don't know what to do. Because every time I try and tell her how I feel. It comes out "I love you"

J’avais pu deviner quelque peu qu’Amy n’était pas celle qui aimait le plus donner des directives, s’imposer. Par conséquent, ce ne fut pas avec tant d’étonnement que je l’entendis me l’avouer, même si au fond, cela me faisait penser avec amusement que sur ce point, nous étions pareils. Ça ne paraissait pas en ce moment, au vu de ce que j’avais pu proposer précédemment, mais ce que j’avais déjà suggéré, c’était énorme pour moi. N’étant pas difficile, je préférais de loin accepter ce qu’on me suggérait, même si parfois, cela ne me faisait pas toujours plaisir. De ce fait, je considérais que j’étais sorti de ma zone de confort pendant la soirée, bien que cela ne m’avait apporté que du bon. Par contre, il n’en demeurait pas moins que je ne me voyais pas tant continuer à cet instant précis, d’où la question que j’avais posé à Amy. Après, est-ce que cela signifiait que si jamais nous devions prendre une décision, ce serait toujours bien difficile, puisque ni elle ni moi ne parviendrions à prendre cette décision, voulant toujours l’autre le faire à sa place ? Je ne savais pas trop, et pour tout dire, je n’avais pas envie d’y penser pour le moment, puisque cela pourrait signifier de potentiels disputes pour un trait de caractère quelque peu puéril et franchement, j’avais pas envie de penser à ça pour le moment. De plus, ce n’était pas comme si nous étions restés plantés là, sans savoir que faire, reculant plus qu’avançant. La proposition de la jeune femme avait beau être simple, il n’en demeurait pas moins que la simplicité me convenait parfaitement, d’où le fait que je ne tardai pas à acquiescer en lui disant:  « Ça me va. » en souriant doucement, ayant compris depuis un bon moment maintenant que le simple fait de marcher main dans la main avec elle était plus qu’agréable et que clairement, je ne saurais pas le lui refuser. Sans attendre plus longtemps donc, nous reprîmes notre route sur la promenade, croisant différents commerçants, marchands ambulants, mais aussi différents stands de jeux d’adresse, où il était possible de gagner des prix en tout genre. Personnellement, je ne m’attendais pas à y faire un arrêt, mais apparemment, la jolie blonde qui m’accompagnait n’était pas de cet avis, en venant à me proposer de faire une partie tout en désignant un stand de tir. Considérant ce dernier, un petit sourire en coin apparut sur mes lèvres, puis je viens à dire:  « Ça dépend, tu es prête à perdre ? » Au fut et à mesure que je posais cette question, mon sourire se fit un peu plus malicieux, même si au final, ce n’était pas là mon attitude la plus naturelle qui soit. En vérité, je n’avais pas tendance à faire preuve de malice de quelconque façon, mon but étant surtout de taquiner la jeune femme pour le coup, même si me connaissant, je serais plus du genre à la laisser gagner que de tenter de la battre à tout prix, ayant tout sauf un esprit compétitif.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I found a woman, stronger than anyone I know + she shares my dreams, I hope that someday I'll share her home + I found a love, to carry more than just my secrets + To carry love, to carry children of our own - Perfect
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.jeunforum.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-a

avatar
Amy Sherman
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 594
Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦ Jeu 7 Déc - 0:07    

Luke & Amy
Make my heart go haywire

La bonne chose que j'avais avec ma famille, c'est qu'il était du genre... A porter les autres à bouts de bras, dont moi. Je ne suis qu'une suivante, et ca m'a toujours convenue. Mais il fallait avouer que j'avais l'habitude de me laisser promener, n'étant pas difficile pour deux sous. Et puis, si cela ne me plaisait pas tant, j'avais toujours l'excuse du travail pour pouvoir rentrer chez moi, faire ma sérieuse et puis voila. Ca marchait plutôt bien ma foi, personne ne se plaignait. Mais là, j'avais du faire un effort. Et même si j'avais répondu par le facilité, c'était déjà un grand pas pour ma part. Mais j'espérais qu'il ne s'ennuie pas a cause de ma proposition qui était de simplement profiter de l'un l'autre, discuter, parler et faire un bout de chemin pour, peut etre se poser sur un banc, ou refaire le chemin en sens inverse et se perdre un peu pendant que la nuit s'installait tranquillement. Après, même ça, me semblait parfait. Car qu'il y avait mon petit ami -que c'est étrange de dire ca- à mes côtés, et que cela valait tout l'or du monde. Mais au final, j'avais proposé un petit jeu, sur un stand de tir. Adolescente j'avais adoré tout ça, quand mon père sortait de son bureau pour profiter du beau temps -c'était rare- car il nous emmenait dans des endroits comme ça. Je me mis à sourire au beau brun lorsqu'il en vint à me répondre en tentant de me provoquer, et moi, je tirais simplement la langue, telle une gamine toute heureuse « Je suis une bonne perdante au vue de ma nullité à ce genre de chose ! » Et c'était somme toute la vérité. J'avais toujours était la pire de la famille pour tout ce qui est adresse. Bon, je n'étais pas non plus une catastrophe ambulante, mais quand j'arrivais a tirer dans des ballons ou dans la cible, qu'importe la position, j'étais déjà plus qu'heureuse. « Et même avec un niveau déplorable, j'ai toujours aimé. En croyant que j'irai en m'améliorant. » Ce qui n'était absolument pas le cas. Nous avancions donc vers le stand, alors qu'après avoir payé -et par contre, j'aurais pu insister pour payer- je le regardais taquine, ne sachant si je devais commencer ou pas. Mais je pris l'initiative, prenant la carabine, la chargeant, un petit temps pour viser et tirer. Et pour la première fois. Je toucha. Bon... C'était pas parfait, moi même je devais bien l'avouer. Mais j'étais fiere de moi. Par contre... Les autres balles eurent moins de succès. Mais je m'en fichais ! Et c'est, avec un air de fausse championne -sachant que tout le monde pouvait faire mieux- que je me tourna. « Pour dire. Je crois que c'est mon record ! » Je pouffa donc de rire, complètement franche pour le coup.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I couldn’t help but ask For you to say it all again. I tried to write it down But I could never find a pen. I’d give anything to hear You say it one more time, That the universe was made Just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.jeunforum.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 389
Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦ Jeu 7 Déc - 14:39    

Amy & Luke
Make my heart go haywire
She's everything I wanted to say to a woman but couldn't find the words to say. She's got whatever it is I don't know what to do. Because every time I try and tell her how I feel. It comes out "I love you"

Ne sachant pas si la jeune femme venait à dire qu’elle était nulle parce qu’elle cherchait à se dégrader une nouvelle fois ou bien parce que c’était un fait, je ne me vis pas tant commenter son propos, me contentant de la laisser poursuivre, me disant que l’essentiel était ce qu’elle était venue à dire, que je ne pouvais qu’approuver, ne me gênant même pas pour le faire en lui disant:  « Si ça te plait, c’est l’essentiel. » avec un sourire qui se voulait rassurant. Si cela l’amusait, alors certainement je n’allais pas me faire prier à la laisser jouer, et jouer avec elle bien sûr. Me concernant, je n’étais pas un adepte des jeux de tir, même si j’avais cru comprendre que mon métier et la nécessité de précision que celui-ci impliquait avait accru mes capacités à ce genre de chose. Mais n’en faisant pas part à ma petite-amie, je la laissai prendre la carabine la première, tandis que de mon côté, j’attendais mon tour, n’étant pas impatient, ne m’opposant certainement pas à l’idée de la regarder faire. Je la vis donc tirer un premier coup avec succès, même si les autres ne furent pas aussi efficaces. Au second, qui fut raté, je me dis que c’était là une malchance, mais en la regardant, je me rendis compte que bien souvent, elle ratait pour des détails futiles. Je n’étais pas un expert en tir, bien loin de là, mais c’était à croire que d’avoir un point de vue extérieur me rendait plus attentif à ce genre de chose. Une fois qu’elle eut terminé son tour, sans gagner quoi que ce soit bien malheureusement puisque le jeu exigeait de faire trois bon tirs pour parvenir à avoir ne serait-ce qu’une petite peluche - mignonne, mais minuscule quand même - je m’approchai du commerçant, puis je payai pour un autre tour. Cependant, plutôt que de prendre la carabine à mon tour, je m’approchai d’Amy, puis je lui dis:  « Il est difficile d’être précis quand on est tendu. » Et ça, je me disais que c’était un commentaire qui s’appliquait à n’importe quelle situation. C’était d’ailleurs un des premiers trucs qu’on m’avait donné quand j’avais commencé à exercer mon métier, d’abord en stage pratique, puis en tant qu’infirmier. Et bien rapidement, je m’étais rendu compte que ce conseil était on ne peut plus vrai. Après, je n’étais pas totalement persuadé que ce soit la même chose dans ce cas, mais peut-être que ça valait le coup d’essayer, non ? Prenant le risque, je continuai de m’approcher de la jeune femme, me positionnant derrière elle et posant doucement mes mains sur ses épaules, lui demandant alors, avec un petit sourire:  « Tu veux essayer à nouveau ? », montrant clairement que me concernant, je m’en moquais de ne pas jouer, si c’était pour l’aider à battre son record, si elle le souhaitait, bien évidemment.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I found a woman, stronger than anyone I know + she shares my dreams, I hope that someday I'll share her home + I found a love, to carry more than just my secrets + To carry love, to carry children of our own - Perfect
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.jeunforum.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-a

avatar
Amy Sherman
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 594
Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦ Jeu 7 Déc - 18:32    

Luke & Amy
Make my heart go haywire

J'avais été honnête sur le fait que j'étais une piètre tireuse, et je l'avais été comme prévue. Mais au final, je m'en fichais, car j'étais simplement contente. Contente de cette soirée, de cette nouvelle relation entamée. Je n'étais pas dans une optique d'impressionner Luke, sinon, je n'aurais certainement pas proposer ça, ou quelque chose où l'on devait savoir s'occuper de ses dix doigts, car ce n'était pas mon truc. Alors le brun me fit une remarque, je me mis à le regarder longuement, comme si j'essayais de comprendre. Moi ? Tendue ? Je n'étais nullement susceptible pour ce point -meme s'il m'arrivait de l'être- mais j'essayais simplement de comprendre comment il le remarquait, alors que moi, je me sentais bien, et pas comme si j'avais une pression horrible sur les épaules. Mais certainement qu'il savait de quoi il parlait, et que j'étais donc dans cette état. Je me retournais vers la cible pour voir ce que j'aurai pu faire mieux. Et je fus agréablement surprise de sentir Luke derrière moi. Ayant alors un leger frisson, ce dernier ne put devenir que plus fort, plus présent, lorsque le jeune homme posa ses mains, faisant comme un électrochoc. Je repris ma contenance, essayant de ne pas m'en montrer tant perturbé que ça alors que c'était simplement le contraire : Allais-je m'habituer à son contact ? Bien entendu, la main dans ma main me rendait toute calme et bien, mais j'arrivais à m'y habituer, et j'appréciais grandement ce toucher mais là, je venais simplement de me rendre compte que ce ne serait pas pareille en tout temps, comme ses mains sur mes épaules le démontraient. Bien évidemment j'aimais ça, mais ce frisson m'affirma que Luke ne serait jamais une personne banale à mes yeux. « Si tu m'aides en supervisant comme ça... Je veux bien. ». Je rechargeais la carabine puis me remis en position en attendant qu'il vienne m'aidait comme il le voulait, ou en tout cas l'envisageait. Mon souffle se faisait plus court, attendant des conseils, ou ses mains venant me soutenir. « Et puis, comment tu sais que je suis tendue Luke Drake ? » Fis-je, malgré tout curieuse d'entendre sa réponse.


(N'hésite pas à utiliser Amy dans ta réponse xD Quitte a ce qu'elle tire dans la tête d'une peluche /pan)

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I couldn’t help but ask For you to say it all again. I tried to write it down But I could never find a pen. I’d give anything to hear You say it one more time, That the universe was made Just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.jeunforum.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 389
Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦ Ven 8 Déc - 0:45    

Amy & Luke
Make my heart go haywire
She's everything I wanted to say to a woman but couldn't find the words to say. She's got whatever it is I don't know what to do. Because every time I try and tell her how I feel. It comes out "I love you"

Un petit sourire ravi apparut sur mes lèvres au moment où la jolie blonde vint à me dire qu’elle voulait bien que plutôt que je me mette au tir, je l’aide à le faire de son côté. Après, est-ce que mon coup de main changerait vraiment quelque chose ? Je ne savais pas trop, puisqu’encore et toujours, je n’étais pas un expert, bien loin de là. Mais si cela nous permettait de passer un petit moment encore agréable, aussi agréable que tous ceux que nous passions depuis notre arrivée, alors je n’allais pas m’en plaindre. De plus, bien malgré moi, je m’étais rendu compte qu’elle se montrait tendue quand elle tirait. Par nervosité ou bien par principe ? Ça par contre, je ne saurais pas le dire, c’était plutôt à elle de me l’expliquer. En revanche, je ne me vis pas lui demander pourquoi d’emblée, me contentant de simplement me positionner plus adéquatement quand elle vint à recharger la carabine, la laissant lever le bras convenablement, posant mes mains dessus au moment opportun. Concentré, je ne m’attendis pas à sa question, d’où le fait que je ris doucement, à la fois amusé et un peu nerveux, puisqu’en quelques sortes, j’étais grillé, grillé compte tenu du fait que je l’avais plus observée elle que les tirs qu’elle avait pu faire précédemment. Un peu trop gêné pour lui dire comme ça toutefois, je tentai de m’en sortir avec des termes plus techniques qui, mine de rien, m’avaient aussi aidé à en venir à cette conclusion:  « Tu serrais la carabine si fort que que tes jointures sont devenues rouge. Et tes épaules se redressent inutilement, puis ton nez se plisse, mais ça, c’est plus mignon qu’autre chose… » C’était vrai, mine de rien, et pour moi, c’était un signe de tension, tension, qui, je l’estimais, était bien inutile. Et comme pour l’aider de ce côté, alors je gardai une main sur son épaule, la seconde alla se nicher autour de ses doigts, tandis que je chuchotais à son oreille:  « Détends-toi, vise, et quand tu es prête, tu tires. »  Mon doigt ayant rejoint le sien sur la gâchette, j’attendis qu’elle choisisse d’appuyer, puis je la soutins du mieux que je pouvais. La combinaison dans l’ensemble nous, lui permit de réussir le premier tir. Souriant doucement, je la laissai se positionner pour viser la seconde cible, puis faire le même exercice. Mais plutôt que d’être un échec comme la première fois, ce fut un succès. Souriant de plus belle, je marquai une petite pause dans la séquence pour lui dire:  « Tu viens de battre ton record, je crois bien. » J’aurais voulu la gratifier ne serait-ce que d’un petit baiser à cet instant précis, mais je me ravisai, sachant qu’il lui restait encore trois tirs à faire, mais qu’un seul était nécessaire pour gagner un prix désormais. Allait-elle, allions-nous réussir pour le coup ? Pour tout dire, j’avais bien envie que oui, ne serait-ce que pour lui faire plaisir.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I found a woman, stronger than anyone I know + she shares my dreams, I hope that someday I'll share her home + I found a love, to carry more than just my secrets + To carry love, to carry children of our own - Perfect
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.jeunforum.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-a

avatar
Amy Sherman
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 594
Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦ Ven 8 Déc - 3:12    

Luke & Amy
Make my heart go haywire

Je me positionnais donc, le laissant me coller avec une certaine satisfaction, toute contente de ne rien devoir faire pour le sentir tout proche de ma personne. On dirait presque une midinette en mal d'amour à ce stade... Mais j'avouais peut être légèrement honteuse que je retombais dans une jeunesse dont j'avais profité à demi-temps, n'ayant pas vraiment était interessé par les relations amoureuses. Après, je n'étais pas non plus des plus vieilles, je n'avais que vingt sept ans, c'était pas tant vieux... si ? Non à peine. Je lui demandais comment il savait que j'étais tendu. Ma curiosité me perdra un jour. Et, lorsqu'il me répondit, je me surprise à réalisais qu'il disait vrai et a quel point il avait vu ces détails. Je me mis à rire en jetant un oeil vers lui malgré tout : « Je plisse pas du nez... si ? » Mais oui, il disait vrai. Mais ce n'étais pas ma faute, on m'avait toujours dit que j'étais comme un Elephant dans un magasin de porcelaine avec ma maladresse, alors avec ça entre les mains, je la tenais fort pour ne pas déclencher une catastrophe en plus. Je le laissais me diriger, corrigeant ma position, le laissant me déposer un murmure à mes oreilles, appliquant son conseil, qui était de me détendre. Bon... C'était assez difficile, de se détendre énormément avec un homme qui nous plaisait autant dans notre dos, à quelques centimètres. J'aimerais bien le voir lui... M'enfin... Je réussi malgré tout, tirant, pour voir que cela toucha la cible. Je me décalais vers la seconde cible, refaisant la même, et en touchant une nouvelle fois. Je ne pus m'empêchais de sourire en l'écoutant, me décalant encore une fois vers la prochaine cible. « En effet... J'ai un bon professeur express... » Je restais malgré tout concentrée, sans pour autant l'être comme si je pariais ma vie -fallait pas abuser- et je mis encore le plomb dans la cible, je ne me réjouie pas de suite, essayant de voir comment Luke corrigeait ma position, tout en douceur, et subtilement aussi, de sorte a ce que je ne le remarquais pas à première vue. Des deux tirs, je toucha encore une fois, ce qui me surprit encore. Je déposa l'outil en riant, me tournant vers le brun avec un grand sourire aux lèvres, sautillant presque sur place. L'homme du stand proposa alors ses lots, bien qu'avec un petit regard dans tout ça, je ne pus m'empêcher de tomber dans un cercle vicieux avec une petite peluche de panda. Je me disais que j'allais laisser Luke choisir, parce que j'avais trop de peluche et que je n'avais rien pris de ma collection dans mon appartement, que j'avais tout laissé chez mes parents mais avec un petit regard vers le jeune Drake, je pointa mon doigt vers cette peluche vraiment trop mignonne, d'un panda tout arrondi et endormi. « Je peux ? » Demandais-je avec des yeux aussi rond et brillant possible, parce qu'en soit, c'est lui qui avait payé ce tour.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I couldn’t help but ask For you to say it all again. I tried to write it down But I could never find a pen. I’d give anything to hear You say it one more time, That the universe was made Just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.jeunforum.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 389
Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦ Ven 8 Déc - 13:58    

Amy & Luke
Make my heart go haywire
She's everything I wanted to say to a woman but couldn't find the words to say. She's got whatever it is I don't know what to do. Because every time I try and tell her how I feel. It comes out "I love you"

Ne pensant pas qu’Amy allait relever mon commentaire de la sorte et désireux de ne pas la vexer, m’enfoncer davantage ou quelque chose dans le genre, je me contentai d’hausser les épaules à sa question concernant sa petite manie avec son nez, histoire de montrer que oui, je l’avais remarqué, mais que je n’allais pas en faire un drame et qu’en faire, comme je lui avais dit, c’était tout simplement adorable. Heureusement, cela sembla suffisant pour faire en sorte qu’elle reporte son attention sur la cible, en venant à faire une partie pas mal plus satisfaisante que la première. Mais serait-elle suffisante pour repartir de ce stand avec un prix en main ? Ça, c’était encore à voir, mais pour sûr, je ne me voyais pas l’abandonner à son sort ici et maintenant et voir comment elle se débrouillait, d’autant plus qu’elle semblait apprécier mon aide. À son commentaire, j’eus un petit sourire timide, faisant exprès de ne pas mentionner le fait que j’estimais ne pas y être pour grand-chose, même si au fond, c’était vrai. Après tout, ce n’était pas comme si j’étais un expert en tir. Lorsque l’envie nous prenait à jouer à des jeux d’adresses avec ma famille, nous étions plus du genre à nous diriger vers ceux où il fallait frapper les marmottes qui sortaient des trous et bien souvent, lorsque je jouais contre mon frère, j’avais tendance à gagner, ce qui le rendait toujours furieux et qui me faisait toujours rigoler, parce que je ne faisais pas exprès, à croire que j’étais juste plus doué que lui, tout simplement. L’étais-je encore ? Ça je ne saurais pas le dire, et même si je ne le découvrais pas ce soir, je n’en ferais clairement pas un drame. De toute façon, le sourire qu’Amy fit quand elle finit d’atteindre suffisamment de cibles pour remporter la partie valait beaucoup plus que n’importe quel jeu, n’importe quel prix. En fait, il n’avait juste pas de prix tant il était rayonnant, tant il était beau, et tant il me faisait sourire aussi. Puis, le tout devint encore mieux quand je la vis pointer une peluche, celle qu’elle souhaitait clairement avoir. Non seulement, c’était mignon de sa part, mais de plus, cela me rendait un fier service, compte tenu du fait que qu’importe si elle ou moi avions gagné, je lui aurais proposé de garder la peluche, ou bien je lui aurais offerte, sans toutefois savoir laquelle prendre exactement. Maintenant, ce petit souci, futile détail, était réglé. Sans hésitation donc, je me retournai vers le commis, lui pointant le petit panda, le laissant le détacher du présentoir avant de me le donner. Sitôt, je le remerciai, puis je n’attendis pas plus longtemps pour la tendre à la jeune femme avec un petit sourire timide, comme si c’était totalement imprévu que je la lui offre, simplement content de lui faire ce petit cadeau, même si techniquement, c’était elle qui le méritait, puisque c’était elle qui avait eu la carabine entre les mains tout ce temps et que de mon côté, je l’avais simplement aidée, et encore là, ce n’était pas une aide totalement indispensable que je lui avais offerte.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I found a woman, stronger than anyone I know + she shares my dreams, I hope that someday I'll share her home + I found a love, to carry more than just my secrets + To carry love, to carry children of our own - Perfect
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.jeunforum.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-a

avatar
Amy Sherman
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 594
Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦ Ven 8 Déc - 21:39    

Luke & Amy
Make my heart go haywire

J'étais plus que contente d'avoir réussie à tirer plus de fois que nécessaire pour avoir un lot. Cela se voyait à mon visage, et je n'en oubliais aucunement l'aide que mon petit ami m'avait fourni, puisque je m'étais retourné, avec ce sourire si communicatif aux lèvres. Mais voila, c'était comme ça, j'étais contente, contente de cette activité partagée, contente de cette soirée, contente de cette rencontre, puisqu'elle ne m'avait apporté que du bon, du nouveau dans ma vie qui en avait tant besoin depuis un moment. De ce fait, je le laissais demander tout ça, prenant la peluche pour finalement me la tendre avec un air tout simplement adorable, qui avait le don de me faire craquer. Et bien sur, je céda, prenant la peluche, mais ne m'arrêtant pas là, pour le prendre au final dans mes bras, et lui déposant un baiser au coin de la lèvre -j'essayais tant bien que mal de me retenir, mais c'était difficile-. Je ne sais pas si c'est l'euphorie du moment, ou bien simplement le fait que j'étais bien avec lui qui me rendait comme ça, aussi caline et souriante. J'étais tactile, bien que je n'avais pas grandement la chance de le montrer énormément à mon entourage, et c'est peut etre ça, qui ressortait présentement ? Je ne savais pas trop. « Il est adorable, je l'adore... » Ne sachant plus vraiment si je parlais encore de la peluche... Enfin.. Si... Bref. Je restais un moment malgré tout comme ça, mes bras sur ses épaules, ayant encore une fois reussit à me perdre dans ses yeux. Je réussis malgré tout à m'en défaire, après un petit rire gêné, du fait que je ne savais pas tant combien de temps cela faisait que j'étais ainsi. Puis me remettant correctement en face de sa personne, je montrais on ne peut plus la peluche que je trouvais juste parfaite, toute ronde comme un mini coussin. « Il va certainement dormir avec moi tous les soirs. » Fis-je d'une voix un peu amusé, parce qu'en soit, je savais que je disais la vérité, même si une peluche ne remplacerai certainement jamais une présence rassurante, c'était déjà mieux que d'etre toute seule en peinant à trouver un sommeil qu'on savait agité. Je le gardais dans ma main, précieusement, tandis que je repris encore de plus belle sa main, je n'avais absolument pas l'envie de m'en décrocher, car je ne savais quand je pourrais le revoir après ce soir, mon agenda étant pas mal prit, et j'imaginais le sien aussi, bien que je savais que je pourrais faire des compromis pour le voir plus souvent. « Mmh.. Tu travailles demain ? » Juste par curiosité, tandis que je reprenais un pas lent, voir s'il était enclin a reprendre notre petite balade.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I couldn’t help but ask For you to say it all again. I tried to write it down But I could never find a pen. I’d give anything to hear You say it one more time, That the universe was made Just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.jeunforum.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 389
Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦ Ven 8 Déc - 23:52    

Amy & Luke
Make my heart go haywire
She's everything I wanted to say to a woman but couldn't find the words to say. She's got whatever it is I don't know what to do. Because every time I try and tell her how I feel. It comes out "I love you"

Bien que ce soit elle qui l’aie choisi dans un premier temps, j’esquissai un petit sourire au moment où Amy vint passer un commentaire sur la peluche que je venais de lui offrir, essentiellement puisque cela n’avait pas eu du mal pour moi, dans le sens où j’avais quand même été gratifié d’une étreinte et d’un baiser qui furent plus qu’agréables. En fait, quelque chose me disait que c’était essentiellement pour ça que je souriais, même si cela me faisait plus que plaisir de la voir si heureuse, à un tel point que je n’avais pas envie de briser le moment, si bien que tout naturellement, comme si c’était la chose à faire, mes mains étaient venues se glisser autour de sa taille, sans que ce soit déplacé, simplement que pour l’étreinte ne s’arrête pas, pas tout de suite. Nous restâmes donc un petit moment comme ça, sans que ce soit gênant, pas pour moi en tout cas. Malgré tout, au moment où je la sentis se décaler, je n’insistai pas, reprenant mes mains pour moi-même, sans toutefois les mettre bien loin, puisque sitôt que j’eus ri doucement au fait qu’elle comptait dormir avec tous les soirs, nous doigts vinrent à se retrouver de nouveau, mais cette fois-ci, les choses devinrent un peu plus différentes, dans le sens où je me permis de légèrement faire glisser mon pouce sur le dos de sa main, tendrement. Puis, je portai mon attention en sa direction à sa nouvelle question, ne sachant pas trop comment l’interpréter. Décidant de ne pas me faire de fausses idées, je lui répondis, tout simplement:  « Pas demain matin, mais la nuit suivante, oui. Je commence ma semaine de service de nuit. » Cela signifiait qu’en gros, je commençais mon service à minuit, pour le terminer le lendemain matin, quand tout le monde quittait pour le boulot en temps normal. C’était spécial, parfois déstabilisant, mais ce n’était pas la fin du monde, puisque la dynamique était différente, et cela venait varier un peu le boulot, ce qui n’était pas vraiment de refus non plus. Mais après, il était évident que si jamais nous venions à échanger des messages, cela viendrait changer un peu la donne, et ayant désormais l’habitude de lui expliquer mon quotidien, je vins à le lui préciser de nouveau ici, lui disant:  « Normalement je me lève un peu plus tard le matin, et je fais une sieste en fin d’après-midi. » Je tentais aussi de ne pas trop bouleverser mon horaire de vie habituel, autrement cela ne venait en rien aider. Mais ça, ce n’était que futile détail. Pensant avoir fait le tour de la question me concernant, je m’arrêtai de parler, attendant de voir la réaction de ma petite-amie, dans l’espoir qu’elle viendrait à m’expliquer pourquoi la question lui était venue comme ça pour le coup.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I found a woman, stronger than anyone I know + she shares my dreams, I hope that someday I'll share her home + I found a love, to carry more than just my secrets + To carry love, to carry children of our own - Perfect
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.jeunforum.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-a

avatar
Amy Sherman
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 594
Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦ Sam 9 Déc - 0:19    

Luke & Amy
Make my heart go haywire

J'aurais bien voulu resté dans cette étreinte durant toute la soirée, mais en face des gens... Je risquais très facilement de me sentir on ne peut plus gênée. Me donner en spectacle, ou signifier un bout de ma vie privée n'a jamais été mon truc. Je ne disais pas que j'étais contre ou que cela m'agaçait, loin de là, mais je ne voulais gêner personne, à commencer par mon partenaire, ne sachant pas s'il était dans cette optique ou pas. De ce fait nous avions repris la marche, avec une de mes nombreuses questions. J'étais bien curieuse ce soir... Je le laissais me répondre, regardant un peu où je marchais dans un même temps, en écoutant chacun de ses mots avec une attention particulière. Cette question n'était pas dénuée de sens pour moi, bien que pour le moment, Luke y répondait tranquillement sans vraiment se poser le pourquoi du comment, m'expliquant même sa façon de procéder pour son sommeil dans ces semaines un peu spéciales que je ne connaissais pas forcément. Ca devait être un peu perturbant cette facon de vivre non ? Je ne lui posais pas la question, sûrement était-il habitué, ce serait comme demander à un français pourquoi il mange des escargots, et où l'ont aurait certainement une réponse approximative. « Oh... J'essayerai d'être dans tes horaires pour pas risquer de te réveiller alors ! » Parce que oui, l'information n'était pas tombé dans l'oreille d'une sourde, et je prendrais attention de ne pas le réveiller alors qu'il se reposait comme il le pouvait. Puis si je pouvais l'occuper et lui donner un peu de bonne humeur par mes messages, meme si je devais lui envoyer à trois heures du matin, soit, je le ferai ! Puis je réalisa que c'était devenu un peu silencieux, je relevais la tête pour voir un peu la cause, voyant le brun me regarder. « J'ai pas dis pourquoi j'ai demandé... C'est ça ? » J'éclatais de rire, étant vraiment à côté de mes pompes, je ne pouvais le nier. Mais c'était pour une bonne raison, et non parce que je me sentais mal pour quelconque sujet. J'étais simplement heureuse. « Je demandais ça justement pour savoir si je devais faire attention à l'horaire pour ne pas que tu sois crever demain... » Avouais-je donc en baissant un peu la voix, comme si au final, je me trouvais bête d'avoir demander pour lui dire que oui, je faisais attention pour lui, et aussi à son sommeil. Des vilaines cernes seraient de trop, même si ce n'était pas ma motivation premiere. Puis, limite en déviant le regard pour regarder la foule en général, ou les échoppes je continua mon explication, encore plus timide : « Puis si tu me raccompagne un peu trop tard, j'aurai mauvaise conscience de te laisser reprendre la route après. Donc... » Et puis je ne travaillais qu'a quinze heure au lendemain, n'ayant que le cas du petit garçon à traiter. « Si tu es un peu trop fatigué, tu pourrais rester dormir. Puis comme ça je te ferais visiter... »

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I couldn’t help but ask For you to say it all again. I tried to write it down But I could never find a pen. I’d give anything to hear You say it one more time, That the universe was made Just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.jeunforum.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 389
Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦ Sam 9 Déc - 14:12    

Amy & Luke
Make my heart go haywire
She's everything I wanted to say to a woman but couldn't find the words to say. She's got whatever it is I don't know what to do. Because every time I try and tell her how I feel. It comes out "I love you"

Si j’avais pris le temps de préciser le pourquoi du comment j’allais m’y prendre pour m’ajuster à ce nouvel horaire pendant la journée de demain, ce n’était pas tant parce que je pensais que c’était d’un grand intérêt, mais surtout dans le but de rassurer la jeune femme si jamais je ne venais pas à lui répondre à un rythme similaire à celui que je prenais précédemment, et qu’à tout hasard, elle se retrouvait avec un message au beau milieu de la nuit. Enfin, je n’irai pas jusque là, ne voulant pas la réveiller non plus, qu’importe si je m’ennuyais ou pas au boulot. Apparemment, je n’étais pas le seul à penser ainsi, au vu du propos qu’elle vint à tenir, m’arrachant un timide sourire, de même qu’un simple:  « Qu’importe l’heure où tu m’envoies un message… Ça ne me gênera jamais. » Et puis, dans le pire des cas, si jamais je dormais et que mon téléphone était éteint, je pourrais toujours lui répondre plus tard, même si me connaissant et commençant à connaître de plus en plus le pli que j’étais en train de prendre quand il était question de la jeune femme et de ses messages, je ne saurais résister à la tentation de lui en envoyer un. Mais après, cela ne venant pas régler le pourquoi du comment elle m’avait posé une telle question, je ne sus vraiment poursuivre la discussion, et rapidement, elle s’en rendit compte, comme si elle avait lu dans mes pensées limite. Était-ce si évident que ça ? Je savais que quand il était question d’elle, j’étais loin d’être le meilleur bluffeur qui soit, mais quand même, je ne pensais pas que la question en viendrait à être limite écrite dans mon front. Malgré tout, je n’en fis pas tout un cas, puisque je ne pouvais nier que je voulais réponse à cette question. Je la laissai aller développer un peu plus, trouvant cela tout simplement adorable de constater qu’en fait, elle me le demandait surtout pour penser à mon bien-être, histoire qu’on ne reste pas ici trop tard, afin que je ne sois pas fatigué ou quelque chose dans le genre. Touché, un petit sourire attendri apparut sur mes lèvres, restant sur mon visage quand je voulus la rassurer en disant:  « Ne t’en fais pas… », puis disparaissant progressivement quand elle vint à faire une proposition à laquelle je ne m’attendais vraiment pas. Quelque peu bouleversé, je ne sus pas tant comment interpréter le tout; était-ce là qu’une proposition en cas de fatigue extrême, ou bien un prétexte pour m’inviter à dormir chez elle ? Et dans l’un ou l’autre des cas, comment devais-je le considérer ? Étais-je bien placé pour accepter, ou ce serait trop m’imposer ? Je savais qu’elle et moi avions franchi des barrières que je ne pensais pas voir tomber ce soir, mais quand même, il n’en demeurait pas moins que je n’avais pas réponse à tout, comme en ce moment. Confus, je décidai de venir à demander des précisions en disant:  « Tu es sûre ? Je crois que ça ira, et puis, je ne veux pas m’imposer… Tu travailles toi demain, je ne me trompe pas ? » Enfin, il me semblait que c’était logique, puisqu’elle était en congé aujourd’hui. Mais après, elle ne m’avait pas donné d’heure de début, faisant en sorte que je n’étais sûr de rien. Mais refusant de mettre un froid malgré tout, je décidai de m’arrêter de parler, inspirer un coup, puis finalement dire:  « Je ne veux pas te déranger ou quoi que ce soit… Même si, pour être honnête, rien ne me ferait plus plaisir que de passer un peu plus de temps avec toi… » Comme un adolescent venant de faire sa première déclaration d’amour, je regardai la jolie blonde avec un petit sourire aux lèvres, persuadé que le rose m’était quelque peu monté aux joues, espérant juste m’être bien exprimé pour le coup.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I found a woman, stronger than anyone I know + she shares my dreams, I hope that someday I'll share her home + I found a love, to carry more than just my secrets + To carry love, to carry children of our own - Perfect
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.jeunforum.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-a

avatar
Amy Sherman
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 594
Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦ Sam 9 Déc - 17:44    

Luke & Amy
Make my heart go haywire

Bien sur, je préférais faire attention à ses horaires, pour ne pas le gêner, ni même le réveiller s'il était dans sa période de repos, c'était évident que je voulais être la moins insupportable possible et savoir ses horaires étaient assez important à mes yeux à savoir. Et même s'il me rassurait à dire que même si je lui envoyais un message à une heure non-favorable, cela ne le dérangerait pas plus que ça, au fond, je préférais ma solution, parce qu'au moins, à ce stade, je ne culpabiliserai pas le moins du monde, sachant qu'a l'heure où je lui envois un message, il serait plutot en train de travailler ou même manger. Alors, doucement je lui avouais que j'avais peur de rester tardivement ici, si cela pouvait l'embeter d'une manière ou d'une autre, surtout si cela concernait son métier. Etant une bourreau du travail moi meme, je ne pouvais pas oser ignorer cela, même pour lui.
Bien que ma gêne ne diminuait point, puisqu'au lieu de m'arrêter là, je lui avais proposé de passer la nuit chez moi, ne voulant pas qu'il reprenne la route s'il se sentait fatigué ou même qu'il était tard, je ne pensais pas à mal, ni même de manière plus poussé à vrai dire. Je pensais même naïvement à vrai dire, n'ayant aucune arrière pensée à tout ça. Il ne voulait pas déranger, en sachant que je travaillais demain ni même s'imposer. J'arquais un sourcil, presque surprise sur le coup. D'où il s'imposait alors que c'était de moi-même que je proposais. « C'est vrai que je travaille demain. Mais je commence à quinze heure en allant directement à l'hopital, qui est plus près que mon bureau... Alors bon... » Déjà que travailler pour meme pas trois heures m'embêtait quelque peu, alors si en plus, ça m'empêcher de passer plus de temps avec le bel infirmier, cela me ferait grogner pour sûr. Puis j'haussais les épaules, osant finalement le regarder, pour remarquer qu'il avait prit des jolies petites couleurs qui me fit on ne peut plus plaisir. Je secouais la tête, lui signifiant dans un même temps : « Tu ne me déranges pas du tout, c'est même moi qui propose alors... » Puis en plus, j'avais refait mon lit ce midi, et je mis un petit temps à réfléchir si mon appartement n'était pas en bordel. Mais mis à part le bureau plein de dossier, cela devait aller. Et puis ce n'était pas comme si je lui donnais la clef de chez moi ! Je l'invitais juste à rester, ne voulant pas -égoistement- que ce rendez vous se finisse par un Luke me redéposant chez moi tandis que je ne saurais sûrement pas dormir avec trop de bon moment dans la tête. « Puis comme je te l'ai dis. Je me sentirais mal que tu reprennes la route jusqu'à chez toi... Je serais pas sereine... Puis j'aimerais aussi avoir plus de temps à tes côtés aussi...» Dis-je en toute sincérité, me pinçant les lèvres, et continuant à marcher tranquillement sur la promenade, sans vraiment savoir la destination.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I couldn’t help but ask For you to say it all again. I tried to write it down But I could never find a pen. I’d give anything to hear You say it one more time, That the universe was made Just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.jeunforum.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 389
Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦ Sam 9 Déc - 21:13    

Amy & Luke
Make my heart go haywire
She's everything I wanted to say to a woman but couldn't find the words to say. She's got whatever it is I don't know what to do. Because every time I try and tell her how I feel. It comes out "I love you"

Le fait qu’Amy m’avoue commencer son service qu’en après-midi vint changer bien des choses dans ma tête. En vérité, même si l’éventualité de prolonger cette soirée me faisait on ne peut plus plaisir, il n’en demeurait pas moins que je ne me voyais pas tant squatter son logement seul, alors qu’elle, elle était partie travailler. Pourquoi ? Je ne saurais pas le dire, c’était peut-être même une crainte totalement idiote, totalement futile, mais qui était quand même présente, et qui ne me rendait pas des plus confortables à cette idée. Mais là, cette annonce venait changer la donne, venait calmer cette crainte. Mais était-ce suffisant pour que j’accepte comme ça, alors qu’elle avait soulevé cette idée que si la soirée se terminait trop tard et qu’elle refuse que je prenne la route vers chez moi par après ? Pour cette raison, je ne me voyais pas tant m’imposer, même si l’offre était alléchante, d’où le fait que je vins à lui en faire part, histoire de voir comment elle allait réagir. Bien rapidement, je me congratulai de l’avoir fait, puisque non seulement, j’en vins à apprendre que cela ne le gênait pas, venant écarter la possibilité qu’elle soit sérieuse, laissant entrer celle que la distance et l’heure ne soient que prétextes pour me convaincre de rester chez elle pendant la soirée, mais de plus, cela sembla pousser la jeune femme à s’ouvrir davantage sur sa suggestion, tenant des propos qui, je n’allais pas le cacher, étaient tout simplement adorables, à un tel point que si je n’avais pas fait preuve d’un minimum de retenue, certainement je me serais retrouvé à laisser échapper de me bouche un son typique d’une personne attendrie devant une situation quelconque. Évidemment, ça restait le cas, mais je crus bon de lui faire savoir autrement, soit par un nouveau sourire, puis en choisissant de céder pour lui dire:  « Écoute, si tu juges que c’est préférable… » Me rendant compte que cette fois-ci, je ne pouvais pas tant tenir mon sérieux pour ce qui était sommes toutes un ton plaisantin, je finis par réellement reprendre ma contenance, et lui dire:  « Je vais rester avec plaisir. » Pourquoi devrais-je nier que cette proposition me plaisait et ce, depuis le début ? J’estimais que ce serait totalement idiot de ma part pour le coup. Plus encore, je ne me fis pas prier pour lui offrir un regard brillant, heureux, puisque j’étais qui plus est sincèrement content à l’idée que cette soirée ne prenne pas fin lorsque nous quitterions la promenade. Évidemment, il nous faudrait à un moment ou un autre nous séparer, mais le fait que ce ne soit pas d’ici une heure ou deux rendait, en mon sens, le tout encore plus profitable et agréable.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I found a woman, stronger than anyone I know + she shares my dreams, I hope that someday I'll share her home + I found a love, to carry more than just my secrets + To carry love, to carry children of our own - Perfect
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.jeunforum.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-a

avatar
Amy Sherman
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 594
Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦ Sam 9 Déc - 22:55    

Luke & Amy
Make my heart go haywire

J'assumais peu à peu ma requete, ma demande parce que peu à peu que je m'expliquais, j'avais de plus en plus qu'il passe la nuit à la maison, juste pour ne pas devoir lui dire au revoir à bord de sa voiture avant de sortir et me sentir on ne peut plus seule. Je devais l'avouer que ce moment, je l'appréhendais de plus en plus, surtout après tout ce qu'il s'était passé. Cela me semblait déjà douloureux alors que nous n'y étions pas. De ce fait, oui, mon envie était plus forte encore que ce que je le disais, c'était un peu comme ma main, qui n'aimait aucunement quand elle n'était pas en contact avec la sienne, depuis le début de la soirée. Je ne le quittais pas des yeux, le voyant sourire après mes aveux, qu'il serait le bienvenue chez moi, et que cela ne me dérangeait pas le point du monde, surtout si on pouvait allongé la soirée ainsi, quitte à ce poser chez moi tranquillement pour parler ou autre, moi en tout cas, ça ne me gênait pas le moins du monde. Alors quand il vint à ouvrir la bouche, j'attendais patiemment sa réponse, comme si je pourrais la lire sur ses lèvres avant qu'il ne parle et finisse par me dire qu'il resterai avec plaisir. « C'est vrai ?! » J'étais un peu comme une gamine qui ne croyait pas ses parents quand ces derniers lui annonçaient qu'ils iraient tous à Disneyland sur le coup. J'essayais de me calmer pour me corriger un peu, embarrassée d'avoir presque sauté au plafond comme ca.  « Je veux dire... Que je suis très heureuse de ta décision ! » Parce que oui, moi-même je me surprenais à etre aussi contente... On aurait presque dit que j'étais heureuse qu'il accepte comme si j'allais le sequestrer chez moi, ce qui n'était pas le cas... Enfin... Je crois que je n'étais pas folle à ce point. « Puis je crois que j'ai des habits de rechange si tu veux pour rentrer chez toi dans une tenue propre... Enfin, au moins la chemise. » Ce n'était pas tant une question a laquelle je réfléchissais vraiment, comme si cette dernière était importante, mais maintenant que j'y pensais, j'avais certainement des chemises ou des t-shirts de mon grand frère dans mon armoire. Parce que j'aimais bien lui en piquait pour dormir avec quand il y avait des invités ou même quand il venait et que je nettoyais son linge, qu'il oubliait forcément. Enfin bref, ce n'était plus de ça qu'il faudrait parler, mais de toute manière nous avancions, comme si avancer ainsi nous suffisait... Ce qui, en soit, pour ma part, était étonnamment vrai. Je regardais la mer tranquillement, me demandant presque depuis combien de temps je n'étais pas venue ici, malgré le fait que je vivais ici depuis ma naissance. « Bref... »

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I couldn’t help but ask For you to say it all again. I tried to write it down But I could never find a pen. I’d give anything to hear You say it one more time, That the universe was made Just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.jeunforum.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 389
Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦ Hier à 4:41    

Amy & Luke
Make my heart go haywire
She's everything I wanted to say to a woman but couldn't find the words to say. She's got whatever it is I don't know what to do. Because every time I try and tell her how I feel. It comes out "I love you"

Je m’attendais à ce que la jolie blonde vint à exprimer une certaine satisfaction quant au fait que j’avais fini par accepter son invitation, mais je ne m’attendais certainement pas à ce que soudainement, son regard soit des plus brillants, s’illuminant comme un enfant à qui on donne un cadeau. Je n’allais pas le nier, c’était tout simplement adorable, à un tel point que je ne pus m’empêcher de rire doucement - avec elle, et non d’elle, bien sûr - avant de lui confirmer que je n’allais pas changer d’idée, ce que je fis par un hochement de tête, sans que mon air amusé ne quitte mon visage pendant tout ce temps. Puis, alors que je ne pensais même pas que ce soit possible, mon air devint encore plus brillant quand elle me dit qu’elle était heureuse que j’aie accepté sa suggestion, ne voyant toutefois pas l’intérêt de lui répondre de quelconque façon, me disant qu’elle serait certainement capable de deviner que moi aussi, il me faisait plaisir d’accepter son invitation. Évidemment, cela ne voulait pas dire que j’étais surexcité, dans le sens où je ne savais pas comment les choses allaient se passer, mais je décidais de ne pas angoisser pour autant, estimant et espérant que ce serait pour le mieux. Après, au vu de comment la soirée se déroulait, soit encore mieux que ce que j’avais espéré dans un premier temps, je ne pouvais pas nier que je voyais le tout que d’un oeil positif, croisant juste les doigts intérieurement pour que je ne fasse pas quelque chose susceptible de gâcher cette bonne entente entre nous, cette alchimie que je ne saurais décrire, mais qui me rendait heureux comme rarement je l’avais été avant aujourd’hui. Par souci de ne pas dire quoi que ce soit d’étrange ou déplacé, je décidai de ne pas reprendre la parole, laissant Amy le faire, lui donnant ainsi l’occasion de venir me prévenir que si jamais je le souhaitais, elle pourrait toujours m’offrir des vêtements de rechange. Venant d’où ? De son frère, fort probablement. Enfin, je l’espérais, puisque si jamais elle avait gardé des trucs de ses anciens petits-amis, ce serait on ne peut plus bizarre. Choisissant de ne pas soulever le fait, lui faisant amplement confiance pour que cela ne soit pas source de malaise, je décidai de lui répondre plus tôt:  « Je verrai à ça. » avec un petit sourire qui se voulait rassurant. Après tout, pourquoi se presser, sachant que je pourrais très bien décider si oui ou non j’avais besoin de quelque chose, surtout que je ne pourrais pas le déterminer tant et aussi longtemps que nous ne serions pas à son appartement. Mais souhaitant quand même lui faire savoir que j’appréciais l’attention, et histoire de ne pas la voir se refermer dans sa timidité, je me permis de ralentir un peu le pas, le temps de l’embrasser tendrement sur la joue pour lui faire savoir ma gratitude. Puis, me rendant compte que son regard était porté sur la mer, je réfléchis un bref instant, avant de lui proposer:  « Si tu veux… On peut descendre sur la plage, puis retourner vers la voiture en marchant dans le sable ? » Je n’étais pas tant pressé à rentrer, même si bien sûr, l’éventualité de passer le reste de la soirée et la nuit avec elle me plaisaient beaucoup, mais qu’on le veuille ou pas, l’ambiance commençait à tomber quelque peu sur la promenade, signe que la soirée était désormais bien avancée. Et puis, le temps était encore bon, même si clairement, nous n’étions pas préparés à nous baigner, mais qu’est-ce qui nous empêchait de retirer nos chaussures et marcher en laissant les vagues nous chatouiller les orteils. Rien, à mon avis, sauf bien sûr, l’opinion d’Amy, à savoir si l’idée pourrait lui plaire ou pas.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I found a woman, stronger than anyone I know + she shares my dreams, I hope that someday I'll share her home + I found a love, to carry more than just my secrets + To carry love, to carry children of our own - Perfect
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.jeunforum.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-a

avatar
Amy Sherman
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 594
Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦ Hier à 5:31    

Luke & Amy
Make my heart go haywire

Peut-être que mon enthousiasme était un peu exagéré, en tout cas, vu de l'extérieur mais il n'en était rien, tout était sincère, et c'était encore mieux avec cette réponse à demi-silencieuse de Luke, puisqu'il riait, certainement de mon excitation à tout ca, ce que je pouvais comprendre, puisque sur le coup, ma réaction était assez spontanée. Puis, quand je lui proposais, s'il avait réellement besoin, de vetement de rechange, ce dernier ne déclina pas -n'acceptant pas non plus- sans pour autant que cela ne me gêne vraiment. Après tout, c'était pour dépanner, puis je ne savais pas vraiment s'il y avait des tailles pour les chemises et autre... Enfin, la question n'était pas là pour le moment, et bien rapidement, ma reflexion intérieure fut stopper par les lèvres de mon petit ami sur ma joue, me faisant regagner mes couleurs qui avaient tant peiné à disparaître de mes joues. Et le pire, c'est qu'il ne faisait pas tant exprès, et que cela semblait tellement naturel, comme si nous étions ainsi depuis des mois, voire meme plus alors que cela ne datait pas d'une journée.
Je ne savais pas si c'était a cause de mon regard portait vers la mer ou autre, mais le brun vint à proposer de passer par la plage afin de faire le retour à la voiture un peu différemment que de simplement faire demi-tour en repassant par là où nous étions passé la première fois. Silencieusement, comme si je considérais encore la proposition, j'en vins à hocher la tête pour signifier mon accord, cela me faisant plaisir. Je n'allais pas lui avouer que cela faisait des siècles que je n'étais pas venue là, me faisant passer pour une vieille fille- ce que, en soit j'étais pour tout avouer- . Nous avancâmes légèrement près de la plage, nous stoppant avant, en tout cas, moi je me stoppais, afin de retirer mes talons. Ce serait tres inconfortable de marcher avec ça. Puis je réalisa que j'avais des bas. Je me mis à regarder Luke, l'air mi-embarrassée mi-amusée, en lui disant d'un air taquin « Je t'interdis de te souvenir de ce moment gênant ! » Je regardais autour, malgré tout, et heureusement, il n'y avait personne. Je du relever un peu ma robe -sans vraimant que ce soit choquant- afin de faire glisser mes bas le long de mes cuisses puis de mes jambes, les ôtant délicatement pour ne pas les trouer ou faire un accro. Je les plia pour les tenir dans la même main que la peluche et mes chaussures. « Ca... C'est fait... ahum... » alors que je remettais ma robe tranquillement, l'air de rien, en avançant de quelques pas dans le sable pour dire que de mon côté, c'était tout bon.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I couldn’t help but ask For you to say it all again. I tried to write it down But I could never find a pen. I’d give anything to hear You say it one more time, That the universe was made Just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.jeunforum.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 389
Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦ Hier à 19:26    

Amy & Luke
Make my heart go haywire
She's everything I wanted to say to a woman but couldn't find the words to say. She's got whatever it is I don't know what to do. Because every time I try and tell her how I feel. It comes out "I love you"

Bien que peu surpris, je fus quand même ravi de voir celle que je considérais désormais comme ma petite-amie, cette personne dans ma vie dont je ne saurais me passer, acquiescer à ma proposition aussi rapidement. Estimant que nous ne devions pas attendre plus longtemps, je l’emmenai lentement, mais sûrement, en direction de la plage, nous estimant chanceux qu’il y ait un accès à quelques mètres de là où nous avions décidé de changer de côté. Après, si jamais il nous avait fallu attendre un peu avant de pouvoir y accéder, ç’a n’aurait pas été la fin du monde non plus, mais là, c’était à croire que tout était de notre côté pour que les choses se passent au mieux, et clairement, je n’allais pas m’en plaindre. Peu de temps après donc, nous nous retrouvâmes pieds dans le sable, obligés de retirer nos chaussures. Enfin, pas nécessairement obligés, mais disons que ce serait pas mal plus agréable de marcher dans le sable et ne pas ramener la moitié de la plage sur nos semelles. Me concernant, je n’eus pas trop de problème pour retirer les miens, mais pour la jeune femme, ce fut une autre histoire. Enfin, pas tant pour ses chaussures, mais pour la suite, à retirer ses bas, ce qui était loin d’être une partie de plaisir, aux premiers abords, ou du moins, de ce que je pouvais deviner suite à ses propos. M’attendant à une catastrophe, je me rendis compte que malgré tout - bien que j’avais fait gaffe à ne pas avoir un regard trop insistant - elle ne s’en sortit pas trop mal, ne me laissant même pas l’occasion de lui proposer un coup de main. Enfin, je ne serais pas allé jusqu’à retirer ses bas à sa place, mais j’aurais quand même pu lui servir d’appui, ou bien prendre sa peluche le temps qu’elle les retire, quelque chose dans le genre. Mais en fait, rien de tout cela avait été nécessaire. Peu de temps après, nous étions donc prêts à reprendre la route. Prenant mes chaussures dans une main, ce fut à mon tour cette fois-ci d’aller attraper la main libre de ma compagne, estimant à ce point qu’elle ne pourrait pas tant m’en vouloir, sachant que nous nous étions à peine quittés depuis que nous étions sortis de la voiture, nous lâchant que lorsque ç’a avait été nécessaire. Et là, tout de suite, malgré notre butin personnel qui nous occupait un peu plus que précédemment, j’estimais qu’il n’y avait aucune raison pour que nous soyons séparés de quelconque façon. Puis, je comprenais petit à petit qu’en fait, je n’avais plus à me gêner de quelconque façon en sa compagnie. Je le savais depuis un petit moment maintenant, mais là, ça me paraissait plus concret que jamais, d’où le fait qu’au bout d’un instant de marche, alors que nous venions de rejoindre le sable plus près de la mer, sur lequel il était plus facile de marcher, je me permis de lui dire:  « Je passe une soirée formidable avec toi… » Bien sûr, je ne pus le faire sans avoir un timide sourire, puisque je n’avais jamais été d’un naturel rempli d’assurance, alors même si je m’ouvrais un peu plus, ça, ça n’allait pas tant changer. Mais j’avais eu le courage de le lui dire, bien que ce soit clair depuis un moment maintenant, et c’était là un progrès, de la façon la plus positive qui soit.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I found a woman, stronger than anyone I know + she shares my dreams, I hope that someday I'll share her home + I found a love, to carry more than just my secrets + To carry love, to carry children of our own - Perfect
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.jeunforum.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-a

avatar
Amy Sherman
MODO ★ TACTILE
MODO ★ TACTILE
★ messages : 594
Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦ Hier à 23:22    

Luke & Amy
Make my heart go haywire

Bon. Le plus embetant ce n'était pas tant retirer mes bas. En soit c'était simplement embarrassant car même si ce n'était que pour proteger mes pieds des vilaines chaussures à talon que j'avais, le haut du collant était on ne peut plus travaillé, adapté à ce qu'on voyait la plupart du temps quand on parlait de lingerie fine. J'aurais du mettre des collants... Mais non, je n'avais pas tant eu le temps que cela pour en mettre, alors j'avais adopté la solution de facilité. Sans pour autant porter tout l'attirail. A parler comme ca, on dirait que que je prépare un plan de bataille en faisant partie de l'armée... Enfin... Je pris tout d'une main, pour laisser ma seconde de libre, comme à l'habitude, souriant promptement quand Luke revint me prendre la main, comme nous ne nous lachions plus depuis déjà un bon moment. C'était devenu presque habituel en cette soirée, si ce n'était pas moi qui venait quemander, alors c'était lui qui venait me chercher et j'avouais trouver cela plus qu'adorable.
Nous arrivions doucement près de l'eau, sur le sable humide. C'était un peu froid sur le coup, mais pas désagréable, la soirée étant assez chaude en terme de température, ca faisait même du bien, surtout pour moi, qui était en talon depuis pas mal de temps, cela me reposait les jambes puis j'adorais cette sensation quand je suis sur la plage. Je tournais mon regard vers lui alors qu'il me disait passer une bonne soirée a mes côtés. J'espérais au moins ça il est vrai, et je me sentais rassuré, car c'était lui qui avait pris l'initiative de me le dire, et que cela ne pouvait pas me faire plus plaisir. Je ne répondis rien, m'arrêtant simplement de marcher pour le planter en face de lui, allant sur la pointe des pieds pour revenir l'embrasser, prenant mon temps cette fois ci, et aucunement gênée, puisqu'il y avait tres peu de monde sur la plage, que la nuit s'était doucement installé, et que comme nous étions sur le chemin du retour, je me disais qu'une petite pause ne nous ferait pas de mal. Je passais mes mains dans son dos, ne voulant pas encore continuer notre route, bien trop occupée pour ça. « Moi aussi... Ca doit bien etre une des meilleures soirées de ma vie. » Pour ne pas dire la meilleure, bien que pour le moment, en réfléchissant bien, aucune n'égalait celle là et de loin, alors qu'elle n'était pas encore finie, et que je ne savais pas comment elle allait se conclure.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I couldn’t help but ask For you to say it all again. I tried to write it down But I could never find a pen. I’d give anything to hear You say it one more time, That the universe was made Just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.jeunforum.com/t6059-amy-sherman

avatar
Luke Drake

★ messages : 389
Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦ Aujourd'hui à 1:30    

Amy & Luke
Make my heart go haywire
She's everything I wanted to say to a woman but couldn't find the words to say. She's got whatever it is I don't know what to do. Because every time I try and tell her how I feel. It comes out "I love you"

Pendant un instant, lorsque je vis Amy s’arrêter de marcher pour se planter devant moi, je craignis de ne pas avoir tenu les mots appropriés, je craignis d’avoir été trop entreprenant et ainsi, provoquer un malaise, d’où le fait que mon coeur se mit à battre un peu plus fort, mais pas pour les bonnes raisons, à mon grand désarroi. Puis, il continua de battre fort quand je sentis ses lèvres se poser sur les miennes de nouveau, mais cette fois-ci, pour les bonnes raisons, parce que je comprenais que si jamais j’avais dit quelque chose qui ne fallait pas, certainement elle n’aurait pas réagi de la sorte. Rassuré, heureux, je ne me fis pas prier pour prolonger tendrement le baiser, sentant des frissons granuler ma peau au passage de ses mains au niveau de mon dos, comme plus tôt, dans la grande roue, alors que nous n’étions pas du tout en altitude. Maintenant, il n’y avait plus de doute; c’était bel et bien elle qui me faisait cet effet, c’était maintenant chose définitive, voire infaillible, et je n’avais pas envie de croire que c’était trop tôt pour affirmer une telle chose, puisque moi-même, je n’y croyais plus du tout, et je n’avais pas envie de ne pas y croire, puisque dans ma tête, cela reviendrait à la même chose que de reculer, ce que je ne voulais pas faire, plus faire la concernant en tout cas. Et puis, comment pourrais-je avoir quelconque hésitation, me remettre en question de quelconque façon, alors qu’elle vint à dire quelque chose qui m’alla droit au coeur ? En mon sens, c’était carrément impossible. Pour toute réponse, je lui souris, bien que je sois déterminé à ne pas rester là, sans rien dire. J’avais envie de lui faire savoir ce que je ressentais, au-delà du fait que je passais une bonne soirée, même si cette dernière y était pour beaucoup, même si je l’avais laissé précédemment sous-entendre lorsque nous étions dans la grande roue. Tentant de reprendre ma contenance, je me donnai un peu de courage en me permettant de poser mes mains autour de sa taille, dans une étreinte qui ne se voulait pas insistante, simplement agréable au toucher, comme pour répondre à la sienne de la façon la plus naturelle qui soit. Puis, en baissant le regard, je finis par dire:  « Tu sais, quand je t’ai dit plus tôt que je voulais qu’on continue à se voir… C’est parce que… » Me rendant compte que je perdais un peu mes mots, j’eus un petit rire nerveux, mais je sus me rattraper rapidement, à temps pour ajouter:  « Je sais que je te l’ai probablement dit, mais si non, je veux te le dire, je tiens à toi… Vraiment… Comme je n’ai probablement jamais tenu à quelqu’un avant… » Mon coeur se mit à battre plus fort une nouvelle fois, tandis que je me pinçais les lèvres, sachant très bien qu’il y avait autre chose que je voudrais lui dire, mais dont je n’étais pas certain. Non pas dans mes sentiments, mais dans le fait que peut-être c’était trop tôt, trop rapide, et que je ne voulais pas lui faire prendre la fuite. Gardant un peu de retenue, je décidai de m’en tenir à cela, relever le regard, puis la regarder avec tendresse, un petit sourire se formant sur mon visage bien malgré moi.

────────────☆ ♥ ☆ ♥ ☆────────────

I found a woman, stronger than anyone I know + she shares my dreams, I hope that someday I'll share her home + I found a love, to carry more than just my secrets + To carry love, to carry children of our own - Perfect
Revenir en haut Aller en bas
http://i-love-miami.jeunforum.com/t5994-luke-x-you-can-t-break-a

Contenu sponsorisé

Message Re: Make my heart go haywire ~ Lukamy    ♦    

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Make my heart go haywire ~ Lukamy
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Test: Premier make-up
» raketa open heart (avec deux photos odieusement pillées à Alexandr2 du forum watch.ru)
» Mes différents make-up P3
» Les make up de Lynxia (up du 8/12)
» [Galerie des make-up de Trashy-Doll] Tatouage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
◊ I LOVE MIAMI ♥ :: « All Around The World » :: ⊱ Retour en arrière-
Sauter vers:  
Nos chouchous du mois
Christian Duncan
Allie S. Blake
S. Meryl stevenson
Jayden Hamilton
Fiches PUB
HTTP:// pub rpg design.
HTTP:// bazzart.